News

 Dernières Actualités

Enfants_difficultés

septembre 19
16:27 2014

ENFANTS EN DIFFICULTÉS, UN SOUCI MAJEUR POUR CARITAS

Le Mali et le Sénégal sont confrontés au phénomène des enfants en situation de rue devenu une préoccupation majeure.

Un grand nombre d’enfants sont victimes de violences de tout genre au niveau baby footdes familles, des écoles et de la société en général ; ce qui les pousse à trouver refuge dans la rue.
Au Mali, pour faire face à ce phénomène, Caritas Mali a initié deux programmes destinés à l’accueil, à la protection et la réinsertion socio économique des enfants en situation de rue à travers des centres et foyers d’hébergement. Ce sont les programmes « Action Enfants de Tous » (AET de Bamako et de Ségou).
Au Sénégal aussi, des actions de protection et de prise en charge des enfants en situation de rue sont menées par Caritas Saint-Louis à travers leur programme « Claire Enfance », créé en 1990 à la suite du conflit avec la Mauritanie.                                        
baby foot1Les programmes AET Ségou et Claire Enfance de Saint-Louis, bénéficient de l’appui financier de la Caritas Espagne. Celle-ci a encouragé un partenariat étroit entre les AET au Mali et Claire Enfance au Sénégal en vue des échanges d’expériences et de bonnes pratiques.
C’est dans ce cadre qu’une délégation de cinq membres composés du Secrétariat National et des coordinations diocésaines de Bamako et de Ségou, a séjourné du 1er au 05 septembre 2014 à Saint Louis au Sénégal.
Les objectifs du voyage étaient de partager les différentes expériences et les bonnes pratiques des programmes AET (Ségou et Bamako au Mali) et Claire Enfance de Saint-Louis au Sénégal, d’une part, et d’étudier la possibilité d’associer Caritas Sénégal à travers le programme Claire Enfance aux actions de plaidoyer de la Caritas Mali, d’autre part.
Le séjour à Saint Louis a permis aux deux structures de savoir qu’elles partagent en commun beaucoup de similitudes en matière de défense, de protection et de promotion des droits des enfants. Les activités de chacune des structures se résument aux tournées de rue (maraudes), à l’accueil, à l’écoute, aux visites aux familles, au retour en famille, aux activités d’apprentissage de métier, etc.
Les enfants qui sont les groupes cibles des deux organisations sont ceux en rupture familiale, les enfants talibés, les enfants jeunes travailleurs, les filles et les filles mères de la rue vivant dans des conditions coupe coutured’une extrême pauvreté et soumis à diverses formes d’exploitation. Cependant, force est de reconnaître que les actions entreprises par les intervenants pour assurer leur protection et leur insertion socioprofessionnelle restent insuffisantes compte tenu de l’ampleur du phénomène.
Les échanges entre les programmes des Caritas ont permis d’identifier les stratégies communes en matière de protection des enfants, de faire ressortir les forces et les faiblesses et de formuler des recommandations pertinentes pour une meilleure prise en charge des enfants en difficultés. Ce dernier point a mis l’accent sur la nécessité d’avoir une équipe pluridisciplinaire pour une meilleure prise en charge des enfants, d’assurer une formation des acteurs, de développer la synergie avec les autres intervenants et d’œuvrer dans le sens d’une meilleure implication communautaire. Pour plus d’efficacité dans leurs actions, les Caritas envisagent de mener, dans un proche avenir, des actions de plaidoyer sur les violations graves des droits des enfants.
alphabtisation
Des visites ont été faites :
– au siège de Claire Enfance pour découvrir les différentes activités que le programme mène en matière de protection des enfants ;
– à l’atelier de réinsertion socio-professionnelle de l’Association des Enfants Jeunes Travailleurs (AEJT) de Claire Enfance pour les filles de 12 à 18 ans sorties du cursus scolaire ;
– à la Coalition des Acteurs pour la Protection des Enfants (CAPE) de Pikine bas-Sénégal, une des 7 structures mises en place dans les quartiers par Claire Enfance pour l’identification, l’écoute, la médiation, la dénonciation, le référencement et le suivi des enfants en difficultés avec la participation des principaux acteurs : leaders religieux, chefs de quartiers, éducateurs, jeunes, femmes, agents de santé, ONG, etc. ;
– à un conseiller départemental de Diamalaye, partenaire privilégié de Claire Enfance dans la protection des enfants dans la zone pourvoyeuse de talibés de St Louis.
Il y a encore beaucoup à faire dans le domaine de la protection et de la prise en charge des enfants en difficultés aussi bien au Mali qu’au Sénégal. Les programmes ont identifié les stratégies communes à approfondir ainsi que les bonnes pratiques dont elles peuvent s’inspirer et agir vite pour peser sur le phénomène des enfants de la rue qui prend de plus en plus d’ampleur sous de nouvelles formes dans nos pays respectifs.
Service Communication

Partagez sur

Auteur

admin

admin

Derniers Articles

Rechercher sur le site

Souscrire à la Newsletter

Pour être informé des dernières actualités indiquer votre e-mail ici

Calendrier 2016

avril 2017
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930