News

 Dernières Actualités

Election présidentielle 2013 Mali: Déclaration de Caritas Mali

août 01
16:28 2013

DECLARATION
DE LA MISSION D’OBSERVATION ELECTORALE
DU SCRUTIN PRESIDENTIEL DU 28 JUILLET 2013 AU MALI

prsidium conf presse Caritas MaliCaritas Mali, en collaboration avec Catholic Relief Services (CRS), Secours Catholique-Caritas France et Caritas au Sahel a déployé une mission d’observation du scrutin présidentiel du 28 juillet 2013 sur l’ensemble du territoire. Cette mission était composée de 153 observateurs et superviseurs constitués majoritairement d’étudiants et de jeunes diplômés.

La plateforme virtuelle mise en place par Caritas a permis de recueillir, traiter et analyser à temps réel les données venant des équipes d’observation des régions et du district de Bamako.
De façon globale, même si quelques insuffisances ont pu être relevées dans certaines localités, elles n’ont pas empêché le déroulement normal des opérations de vote sur l’ensemble des bureaux observés.
A la clôture du scrutin, la mission d’observation électorale a fait les constats suivants :
•Hormis, le démarrage légèrement tardif des opérations de vote du fait du retard ou de l’absence par moment de certains membres de bureaux de vote et les difficultés matérielles comme l’absence d’isoloirs dans certains bureaux, le vote s’est déroulé dans le calme, avec une forte mobilisation des électeurs dans l’ensemble des circonscriptions électorales visitées, sauf dans la région de Kidal ;
•les observateurs déployés sur le terrain ont noté une présence effective des membres des bureaux de vote, des représentants de candidats, de la CENI, de la presse nationale et internationale ainsi que de nombreux observateurs nationaux , régionaux et internationaux.
•Les centres de vote ont été marqués par la présence des forces de sécurité (police, gendarmerie, garde nationale), des agents de la protection civile et de la croix rouge.
Toutefois, la mission d’observation déplore un certain nombre de difficultés portant sur le vote et relatives :
•au désarroi de nombreux électeurs qui n’arrivaient pas à retrouver leurs bureaux de vote ;
•à l’impossibilité pour « les personnes déplacées » de voter le jour du scrutin ;
•à la saturation des réseaux téléphoniques et au manque de dispositif d’orientation des électeurs, rendant ainsi difficile l’identification des bureaux de vote ;
•aux tentatives d’intimidation d’électeurs à Bamako et de blocage du vote Kidal ;
•à l’inexpérience et à l’insuffisance de formation des agents électoraux de certains bureaux de vote.
Au regard de ce qui précède, et en attendant la finalisation de son rapport final, Caritas Mali recommande :

1.Au Ministère chargé de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoriale :
-de veiller au respect scrupuleux de la neutralité et de l’égalité des candidats tout au long des opérations de dépouillement ;
-de réunir les conditions pour permettre à tous les électeurs d’exercer leur droit de vote sans distinction de race, de sexe, de religion ou de conditions sociale , lors des consultations électorales à venir ;
-de veiller au renforcement des capacités des membres des bureaux de vote pour une gestion satisfaisante des scrutins prochains ;
2.A la Direction Générale aux Elections (DGE)
-de mettre en place un système d’assistance permanente aux citoyens pour la régularisation de leur situation électorale ;
-de prendre les dispositions nécessaires pour permettre aux électeurs d’identifier leurs centres et leurs bureaux de vote à l’occasion des prochaines élections.
3.A la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
-de poursuivre sa mission de supervision jusqu’à la fin du processus en veillant au respect scrupuleux de la loi électorale ;
-de renforcer ses relations avec les organisations chargées de l’observation électorale pour une élection crédible, transparente, sincère et fiable.
4.Aux citoyens maliens
-de respecter les décisions des institutions de la République et des organes chargés de la gestion des élections ;
-d’exercer leur devoir citoyen en acceptant de s’informer sur le processus électoral, notamment en cherchant à identifier leurs centres et bureaux de vote avant le jour du scrutin.
5.Aux candidats
-de garder leur sérénité à la proclamation des résultats et d’user en cas de besoin des moyens légaux pour d’éventuelles contestations ;
-de refuser de faire recours à la violence, dans le souci d’assurer une élection apaisée.
6.Aux organisations nationales et internationales
– de continuer à soutenir et à accompagner le processus électoral.
La Mission d’observation électorale de Caritas Mali se réjouit de la maturité du peuple malien manifestée à travers ce scrutin apaisé et de sa mobilisation à promouvoir la démocratie et les institutions de la République du Mali.
La Mission d’observation électorale de Caritas Mali invite les citoyens à rester dans ces bonnes dispositions pour toutes les échéances à venir dans l’esprit de notre devise « Un Peuple, Un But, Une Foi » conformément à l’esprit de l’appel des évêques du Mali.
Enfin, la Mission d’observation exprime sa profonde reconnaissance à la Conférence Episcopale du Mali, aux partenaires financiers et techniques, en particulier CRS, Secours-Catholique-Caritas France, Caritas au Sahel et aux personnes ressources (conseillers juridiques, administratifs et politique) et toutes les personnes de bonne volonté dont l’appui a rendu possible le bon accomplissement de cette mission.
Que dieu bénisse le Mali !
Fait à Bamako, le 31 juillet 2013

Caritas Mali

Partagez sur

Auteur

admin

admin

Derniers Articles

Rechercher sur le site

Souscrire à la Newsletter

Pour être informé des dernières actualités indiquer votre e-mail ici

Calendrier 2016

juillet 2017
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31