News

 Dernières Actualités

Conférence de presse: déclaration liminaire

août 16
13:18 2013

Conférence de Presse de la Mission d’observation Electorale de Caritas Mali
à l’occasion du 2e tour de l’élection du Président de la République
Bamako, le 16 août 2013

DECLARATION LIMINAIRE de M. Théodore TOGO, Secrétaire General de Caritas Mali

conf presseMonsieur le Vicaire Général de l’Archidiocèse de Bamako ;
Monsieur le Recteur du Grand Séminaire Saint-Augustin de Bamako ;
Monsieur le Président du Pool d’Observatoire Citoyen Electorale (POCE) ;
Messieurs les Représentants de CRS ;
Mesdames et Messieurs de la presse ;
Messieurs les experts et personne ressources ;
Mesdames et Messieurs les superviseurs et observateurs de Caritas Mali ;
Distingués invités ;
Mesdames et messieurs.

Il me plait à l’entame de mes propos de souhaiter la cordiale bienvenue aux personnalités ici présentes qui ont bien voulu marquer de leur présence la présente conférence de presse.
Je voudrais associer à ces mots de bienvenue, tous les organes de la presse qui ont bien voulu accompagner la Mission d’observation électorale de Caritas Mali au cours du processus électoral.

Distingués invités,
Mesdames et messieurs de la presse,
Par la grâce du tout puissant et miséricordieux, l’élection présidentielle de 2013 s’est déroulée dans un climat apaisé malgré de fortes inquiétudes somme toute légitimes.
Le peuple malien a décidé de tourner la page de ce chapitre douloureux de son histoire récente en prouvant au reste du monde qu’il est une nation.
C’est l’occasion pour nous de rendre gloire à Dieu pour avoir guidé le peuple du Mali sur le chemin de la paix, de l’unité et de la cohésion nationale.

Mesdames et messieurs de la presse,
Pourquoi l’engagement de Caritas sur le terrain de l’observation des élections ?
Deux raisons principales ont motivé l’intervention de Caritas Mali dans l’observation de l’élection du présidentielle de 2013.
La première est l’appel des Evêques du Mali adressée à la communauté Catholique et à tous les maliens de bonne volonté à l’occasion de l’élection présidentielle de 2013.
Caritas Mali en tant qu’organisation de l’Eglise catholique s’inspirant fondamentalement des valeurs évangéliques et des principes directeurs de l’Enseignement Social Catholique ne pouvait pas rester indifférente à cet appel. En effet, les Evêques nous demandent de nous consacrer prioritairement, durant cette année 2013, au retour de la paix, de l’unité, de la cohésion sociale, et la bonne tenue de l’élection présidentielle. Chacun, à la place qu’il occupe, et au niveau où il se trouve, est appelé à œuvrer pour la bonne préparation et le bon déroulement de ce scrutin.
La seconde raison qui motive l’engagement de Caritas Mali à suivre librement le déroulement de l’élection sur l’ensemble du territoire et à y apporter si besoin en sera tout élément d’information nécessaire sur la conformité desdites élections avec les normes universelles relatives au processus électoral, est sa mission d’œuvrer pour la justice, la paix et la dignité humaine selon les enseignements du compendium de la doctrine sociale de l’Eglise Catholique.

Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs de la presse.
Caritas Mali est convaincue qu’on ne se saurait aujourd’hui promouvoir un humanisme intégral et solidaire en l’absence d’institutions républicaines. Les élections se présentent comme les moyens permettant aux citoyens maliens, après cette crise politique, institutionnelle et humanitaire, de rétablir les bases d’un développement humain durable. Caritas Mali partage l’idée selon laquelle il ne saurait y avoir de développement sans paix. Pour Caritas Mali, une élection apaisée, sincère, crédible et fiable participe à l’instauration de la paix et au développement.
Le dispositif institutionnel mis en place pour l’observation du scrutin comprenait trois niveaux:
1er niveau : une coordination nationale comportant trois composantes : une composante politique, juridique et institutionnelle chargée des questions juridiques et de l’analyse politique – une composante communication et, une plate-forme virtuelle chargée de la réception et du traitement des données ;
2e niveau : une coordination technique au niveau des circonscriptions électorales assurée par les superviseurs ;
3e niveau : l’observation directe effectuée par les observateurs déployés dans les différents bureaux de vote muni d’un formulaire.
Tout comme au premier tour, le dispositif mis en place par Caritas Mali n’a pas connu de changement. Au total, 153 superviseurs et observateurs ont été déployé sur l’ensemble du territoire. Ce dispositif a permis de couvrir 170 bureaux de vote dans les régions (Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal) et du district de Bamako.
De façon générale, Caritas Mali est globalement satisfaite du déroulement du scrutin. Dans l’ensemble, d’importantes améliorations ont été apportées au dispositif d’organisation lors des opérations du second tour, même si l’on a pu constater également quelques insuffisances qui ne sont pas de nature à entacher la régularité et la sincérité du scrutin. Le constat général et les principales conclusions et recommandations de la Mission d’observation de Caritas Mali seront présentés par M. Gaston Goro, coordinateur de la Plate-forme virtuelle de centralisation, d’analyse et de traitement des informations.
A côté de l’observation des opérations électorales, Caritas Mali a mené d’autres activés de soutien au processus électoral.
Nous pouvons évoquer s’agissant des deux scrutins, les activités d’information et de sensibilisation des populations sur l’importance du vote à travers des émissions radiophoniques dans les zones d’intervention de Caritas Mali ; une conférence débat sur « les regards croisés sur les enjeux, défis et perspectives de l’élection présidentielle de 2013 », les session d’induction à la citoyenneté et à la cohésion sociales, la stratégie de communication à travers l’affichage des banderoles comportant des messages clés pour un vote, la préservation de la paix et l’unité nationale tout au long du processus électoral.
Le processus se poursuivra dans les prochains jours avec une série d’activités post-électorales qui nous conduira à l’évaluation de la participation de Caritas Mali au processus électoral, à la finalisation du rapport et sa remise officielle aux autorités du pays et à la Conférence Episcopale. Ces activités permettront à Caritas Mali d’évaluer le chemin parcouru et d’être fixée sur sa participation aux prochaines consultations électorales auxquelles elle n’est pas indifférente.

Mesdames et Messieurs de la Presse,
L’évènement majeur de ce second tour aura été le comportement honorable et exemplaire des deux candidats appelant sans cesse à la paix et à l’unité nationale. Ce geste chargé de signification nous appelle à l’union des cœurs et des esprits au tour des valeurs républicaines qui fondent la nation malienne. Il s’agit d’un acte fondateur d’un nouvel pacte social auquel les Evêques du Mali appellent la communauté catholique et tous les maliens de bonne volonté à souscrire.
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Je ne saurais terminer mes propos sans remercier solennellement nos vaillants observateurs et superviseurs pour leur comportement exemplaire tout au long des missions d’observation. Je voudrais élargir ces remerciements à l’équipe d’encadrement et à tous les coordinateurs diocésains pour leur implication personnelle dans la mission d’observation.
Mes remerciements vont également au réseau APEM, au Pôle d’observation citoyenne et à l’Union Européenne pour nous avoir fait l’honneur de participer à leurs activités.
Je voudrais profiter de l’occasion qui m’est offerte pour réitérer la reconnaissance de Caritas Mali au peuple malien pour son sens élevé de responsabilité dans la préservation de l’esprit de paix tout au long du scrutin.
Caritas-Mali en appelle au sens du civisme de toutes les malienne et de tous les maliens pour relever le défi de notre devise nationale « Un Peuple-Un But et Une foi » conformément à l’appel des évêques du Mali.
Je voudrais remercier particulièrement la Commission Nationale Indépendante qui nous a autorisés, à travers les titres d’accréditations individuelles et collectives, à observer le processus électoral de la présidentielle de 2013.
Enfin je voudrais exprimer notre vive reconnaissance à la Conférence Episcopale du Mali, aux partenaires techniques et Financiers en particulier, CRS, Secours Catholique France, Caritas au Sahel dont l’appui technique et financier ont permis de réaliser ce projet.
Que toutes et tous retrouvent ici l’expression de notre profonde reconnaissance.
Puisse le Seigneur continuer à veiller sur le Mali et nous combler de sa grâce.
Je vous remercie de votre très aimable attention

Partagez sur

Auteur

admin

admin

Derniers Articles

Rechercher sur le site

Souscrire à la Newsletter

Pour être informé des dernières actualités indiquer votre e-mail ici

Calendrier 2016

mars 2017
L M M J V S D
« Nov    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031