News

 Dernières Actualités

conférence de presse: déclaration finale

août 16
13:26 2013

Déclaration Finale de la Mission d’Observation électorale de Caritas Mali à l’occasion du 2e tour de l’élection du Président de la République

presidiumAprès un 1er tour marqué par un taux de participation exceptionnelle, les maliens se sont rendus aux urnes le dimanche 11 aout 2013, malgré la pluie battante dans certaines localités, pour accomplir leur devoir citoyen, conformément aux dispositions de l’article 33 de la Constitution du 25 février 1992.
Caritas Mali, faisant échos à l’appel des évêques du Mali à l’occasion de l’élection présidentielle de 2013, a redéployé sa mission d’observation électorale sur l’ensemble du territoire national grâce à l’appui de ses partenaires : CRS, Caritas au Sahel, Secours catholique France. Cette mission composée de 153 observateurs et superviseurs était constituée en majeure partie de jeunes étudiants et diplômés.
La plate forme virtuelle mise en place par Caritas Mali a procédé à la centralisation, à l’analyse et au traitement, à temps réel, des données et informations venant des équipes d’observation des régions (Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal) et du district de Bamako.
De façon générale, Caritas Mali a constaté que d’importantes améliorations ont été apportées au dispositif d’organisation lors des opérations du second tour. Dans l’ensemble des corrections utiles ont permis une meilleure fluidité des électeurs et une organisation matérielle et logistique satisfaisante.
Au cours du scrutin du second tour de l’élection présidentielle, la Mission d’Observation Electorale de Caritas Mali a pu observer 170 bureaux de vote et a relevé entre autres :
•la composition correcte des bureaux de vote par la présence des agents électoraux, des délégués de la CENI, des délégués de la Cour Constitutionnelle, des délégués des deux candidats ainsi que la disponibilité des matériels et documents électoraux ;
•le bon déroulement des opérations de vote caractérisé par l’absence d’incidents majeurs d’une part et d’autre part par le respect de l’heure d’ouverture et de clôture du scrutin ;
•la présence des forces de sécurité (police, gendarmerie, garde nationale), de la Croix rouge et des observateurs internationaux, régionaux et nationaux ;
•le libre exercice des droits des électeurs à travers le renforcement de l’assistance électorale par la Direction Générale aux Elections (DGE) dans certains centres de vote et la participation des « personnes déplacées » et des « refugiés » au scrutin ;
•la proactivité des autorités compétentes dans la recherche de solutions aux dysfonctionnements signalés ;
•la diminution importante de bulletins nuls au second tour par rapport au premier tour grâce aux activités d’information et de sensibilisation sur le vote à l’endroit des citoyens ;
•le déroulement normal des opérations de dépouillement jusqu’à la proclamation des résultats provisoires.
Malgré les efforts consentis par les autorités compétentes, la Mission d’observation électorale de Caritas Mali a encore relevé quelques insuffisances qui ne sont pas de nature à entacher la crédibilité des opérations électorales. Il s’agit entre autres:
•du faible niveau d’aptitude de certains agents électoraux ;
•de l’inobservation de certaines dispositions constitutionnelles (article 27) et de la loi électorale (article 89 nouveau al 2) relatives au secret de vote
•des dysfonctionnements dans l’organisation ayant entrainé des tentatives de blocage de votes par certains agents électoraux démobilisés ;
•des tentatives de fraudes notamment dans certaines circonscriptions électorales de Bamako et Gao ;
•des manœuvres destinées à perturber les opérations de vote ;
•de l’absence de dispositions spécifiques pour permettre aux personnes âgées et aux personnes souffrant d’handicap de voter sans difficultés ;
•de l’absence de matériels d’éclairage dans de nombreux bureaux de vote ;
Au regard de ce qui précède et dans la perspective d’une meilleure préparation des prochaines élections (législatives et communales), Caritas Mali formule à l’attention des autorités compétentes chargées de l’organisation des élections ainsi que des organisations régionales et internationales qui se sont engagées à accompagner le processus électoral, les recommandations ci-après :
1.Au Ministère de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire
-de veiller au renforcement des capacités des agents électoraux pour une gestion satisfaisante des scrutins prochains ;
-de réunir les conditions pour permettre aux personnes vulnérables notamment celles souffrant de handicap de voter.
2.A la Direction General aux Elections (DGE)
-de procéder dans les meilleurs délais à la révision du fichier électoral pour y apporter les corrections voulues afin de permettre à tous les maliens en âge de voter de jouir de leur droit ;
-de mettre en place un système d’assistance permanente permettant aux citoyens de régulariser leur situation électorale et d’informer les citoyens sur les dispositions prises à cet effet ;
3.A la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
-de veiller à la révision du fichier électoral dans les meilleurs délais pour les échéances électorales prochaines ;
-de poursuivre la bonne collaboration avec les missions d’observations électorales lors des prochaines élections.
4.Aux Organisations régionales et internationales
-de continuer à soutenir et à accompagner les prochaines élections pour le rétablissement de l’état de droit et de la démocratie.
La Mission d’Observation Electorale de Caritas Mali (MOEC) adresse ses vives félicitations au peuple malien pour son sens élevé de responsabilité dans la préservation de l’esprit de paix tout au long du scrutin.
La Mission d’Observation Electorale de Caritas Mali exprime sa profonde gratitude aux deux candidats pour leur comportement honorable qui nous ont permis d’assister à un scrutin apaisé au 2e tour.
La Mission d’Observation Electorale de Caritas Mali exhorte les citoyens à œuvrer pour la préservation de la paix, l’unité et la cohésion nationale conformément à l’esprit de l’appel des évêques du Mali à l’occasion de l’élection présidentielle de 2013.
La Mission d’Observation Electorale de Caritas Mali réitère sa profonde gratitude à la Conférence Episcopale du Mali, aux partenaires techniques et Financiers en particulier, CRS, Secours Catholique France, Caritas au Sahel ainsi qu’aux personnes ressources (conseillers juridiques, administratifs et politiques) dont l’appui inestimable a rendu possible le bon accomplissement de sa toute première mission d’observation.
Que Dieu bénisse le Mali !
Bamako le 16 août 2013
La Mission d’Observation Electorale de Caritas Mali (MOEC)

Partagez sur

Auteur

admin

admin

Derniers Articles

Rechercher sur le site

Souscrire à la Newsletter

Pour être informé des dernières actualités indiquer votre e-mail ici

Calendrier 2016

mars 2017
L M M J V S D
« Nov    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031