Mission dans le diocèse de Ségou du Coordinateur National du PASAN-BKS 1821 du 20 au 22 novembre 2019.

Mission dans le diocèse de Ségou du Coordinateur National du PASAN-BKS 1821 du 20 au 22 novembre 2019.

Programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle  des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou, PASAN-BKS 1821.

La mission entrait dans le cadre de l’accompagnement par la Coordination du Programme de l’équipe diocésaine de Ségou dans la mise en œuvre du PASAN.

Elle visait globalement à contribuer à l’atteinte des résultats (outputs) et objectifs (outcomes) que PASAN s’est fixés dans le diocèse de Ségou pour l’année 2019 à travers les objectifs spécifiques ci-dessous. Il s’agissait de/d’ :

– Apprécier les activités en cours ; les réalisations faites et les changements en cours au niveau des groupes cibles  au niveau des 17 villages d’intervention à Ségou;

– Apprécier la collaboration (synergie) avec les différentes parties prenantes ;

– Donner des appuis conseils à l’équipe dans la gestion des difficultés rencontrées et des différentes préoccupations existantes ;

– Réaliser des supports de visibilité du PASAN dans le diocèse de Ségou.

Pour atteindre ces objectifs, la mission était composée du Coordinateur National, Armand KASSOGUE, accompagné du Chargé de communication de Caritas Mali, Jean Christophe KONATE,  du chargé diocésain du PASAN de Ségou, Arouna DEMBELE et du suivi-évaluateur de Ségou, Vincent KONATE. Dans chaque zone, l’agent de terrain y affecté avait participé à la mission. La mission a été déroulée  à travers des visites observatoires des sites d’activités et réalisations ; des entretiens avec les groupes cibles, la collecte des témoignages ; les échanges avec les autorités locales, des prises d’images ; des entrevues avec des groupes cibles et d’autres acteurs ; des entretiens avec le staff et la restitution à chaud.

La mission s’est bien déroulée, d’où l’atteinte quasi-totale des objectifs assignés. Dans  les 14 villages visités, le programme se déroule assez normalement et les acteurs rencontrés apprécient les services livrés. Des mesures ont été proposées pour relever les quelques défis existants.

Une Année de tous les défis pour Caritas Mali.

Une Année de tous les défis pour Caritas Mali.

Présentation des Voeux au Secrétariat National de Caritas Mali (SNCM) le Secrétaire Général a offert un cocktail à son personnel.
C’était le 07 Janvier 2020 dans les locaux du Secrétariat National en présence de tout le personnel et du Directeur du Service de Dialogue et de Liaison de MISEREOR. Le Secrétaire Général, Théodore TOGO, a souhaité une année de paix, de santé et de réussite à tout le personnel du SNCM et à ses partenaires. Il n’a pas manqué de rappeler que les défis sont nombreux pour cette année 2020. Il a exhorté chacun à s’investir pleinement pour une Caritas Mali plus forte où tout le monde pourra se sentir épanoui.
Prenant la parole au nom du personnel le chargé de programme, Antoine SAGARA, a remercié le Secrétaire Général de cette initiative et de tous les efforts (quotidiens) fournis pour mener à bien les tâches à lui, confiées par la Conférence Episcopale du Mali. Il lui a souhaité une année de santé, de courage et de paix pour cette nouvelle année.
Pour clore la série d’intervention le Directeur du Service de Dialogue et de Liaison de MISEREOR au Mali remercié toute l’équipe du SNCM de la bonne collaboration. Selon lui, MISEREOR apprécie beaucoup sa collaboration avec Caritas Mali. Il termine par des voeux de bonne et heureuse année 2020 à tout le personnel du Secrétariat National.
A la fin de cette cérémonie, dans une ambiance fraternelle, l’équipe s’est souhaitée une Sainte, Glorieuse et Fructueuse année 2020.

Mission dans le diocèse de Bamako du Coordinateur National du PASAN-BKS 1821 du 09 au 13 novembre 2019.

Mission dans le diocèse de Bamako du Coordinateur National du PASAN-BKS 1821 du 09 au 13 novembre 2019.

Visite terrain du coordinateur national du Programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle  des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou, PASAN-BKS 1821.

La mission entrait dans le cadre de l’accompagnement par la Coordination du Programme de l’équipe diocésaine de Bamako dans la mise en œuvre du PASAN. Elle visait globalement à contribuer à l’atteinte des résultats (outputs) et objectifs (outcomes) que PASAN s’est fixés dans le diocèse de Bamako pour l’année 2019 à travers les objectifs spécifiques ci-dessous. Il s’agissait de/d’ :

  • Apprécier les activités en cours ; les réalisations faites et les changements en cours au niveau des groupes cibles  des 10 villages d’intervention dans la commune rurale de Guihoyo, dans le cercle de Kolokani ;
  • Apprécier la collaboration (synergie) avec les différentes parties prenantes ;
  • Donner des appuis conseils à l’équipe dans la gestion des difficultés rencontrées et des différentes préoccupations existantes ;
    • Réaliser des supports de visibilité du PASAN dans le diocèse de Bamako.

    Pour atteindre ces objectifs, la mission était composée du Coordinateur National, Armand KASSOGUE, accompagné du Chargé de communication de Caritas Mali, Jean Christophe KONATE,  du chargé diocésain du PASAN de Bamako, Delphine KY et les deux Animateurs de Développement Communautaire (ADC). La mission s’est bien déroulée, d’où l’atteinte quasi-totale des objectifs assignés. Dans les 10 villages visités, le programme se déroule assez normalement et les acteurs rencontrés apprécient les services livrés. Des mesures ont été proposées pour relever les quelques défis existants.

Caritas Mali était là

Caritas Mali était là

09 novembre 2019 à San tout le Mali a rendu un dernier hommage à Mgr Jean Gabriel DIARRA, évêque de San.
Pour service rendu à la nation malienne Mgr Jean Gabriel a été décoré a titre postume par le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation accompagné du Ministre des Affaires Religieuses et du Culte, du Grand Chancelier National et une délégation de la Présidence de la République du Mali . C’était en présence de son éminence Jean Cardinal ZERBO, archevêque de Bamako, de l’ensemble des évêques du Mali, des évêques du Burkina Faso, de la Guinée, des prêtres, Religieux et religieuses, des parents et amis du défunts, des laïcs de tous les diocèses du Mali. On pouvait noté également la présence des autorités régionale et locale. La cérémonie s’est déroulée sous l’oeil vigilant des forces de l’ordre et des agents de la protection civile. Une délégation du Secrétariat National de Caritas Mali composé du Secrétaire Général, Théodore TOGO, du Comptable et du Chargé de Communication, a effectué le déplacement pour rendre un denier hommage à Mgr Jean Gabriel DIARRA. Aussi, le Directeur du Service de Dialogue et de Liaison de MISEREOR à Bamako, n’est pas resté en marche d’accompagner Monseigneur dans sa dernière demeure.
La messe a été présidée par Monseigneur Jonas DEMBELE, évêque de Kayes, Président de la Conférence épiscopale du Mali.
Pour rappel Monseigneur Jean Gabriel est né en 1945. Le 20 novembre 1988 il a été ordonné évêque à l’occasion du centenaire de l’église catholique au Mali. Il a été rappelé auprès de son Seigneur le 28 octobre 2019 à l’hôpital Mali Gavardo à Sebenikoro, Bamako.
Repose en Paix doux et humble serviteur du Seigneur.

Le PASAN BKS-1821 tient son Comité de Pilotage

Le PASAN BKS-1821 tient son Comité de Pilotage

Le comité de pilotage du Programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou au Mali : PASAN-BKS1821, doit tenir ordinairement 02 réunions annuelles dont une au moins en présentielle.  Après celle de septembre 2018 et de février 2019, le comité s’organise à tenir sa troisième réunion ordinaire. C’est du 21 au 23 octobre 2019 au Centre Abbé David à Sebenikoro, Bamako.

Cette réunion a pour objectif de contribuer à la réussite de la mission à lui dévolue. Elle va réunir  pendant trois jours les agents dudit programme et ses partenaires.

Atelier sur la Migration Caritas Mali réunit les acteurs pour une synergie d’actions.

Atelier sur la Migration Caritas Mali réunit les acteurs pour une synergie d’actions.

Ouverture de l’Atelier sur la Migration au Centre Abbé David à Sebenikoro, Bamako, sous la présidence du Secrétaire Général de Caritas Mali, Théodore TOGO. Cet Atelier qui a pour thème: « Contribuer à une meilleure prise en charge de la migration au Mali » va se dérouler du 02 au 04 octobre 2019. Il réunit, en plus des représentants des Caritas diocésaines, toutes les structures, projets/programmes intervenant sur les questions de la migration, les représentants, du Ministère des Maliens de l’extérieur, du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur, de l’Association Malienne des expulsés, etc.

Les objectifs de cet atelier sont, dans un premier temps, de connaitre les grands enjeux de la migration et de la traite des personnes au Mali. Dans un deuxième temps, il va s’agir de faire le bilan des actions de l’Église Catholique en matière de réponse aux besoins des migrants et des victimes de la traite des personnes au Mali.

Après avoir remercié les participants, le Secrétaire Général de Caritas Mali, Théodore TOGO, a, dans son mot d’ouverture,  souligné l’importance du thème de cette « rencontre de partage de connaissances et d’expériences ». Selon lui, « le phénomène de la migration est aussi vieux que le monde ». Il ajoute que « les questions migratoires de façon générale, constituent de nos jours une préoccupation majeure dans tous les états, qu’ils soient de départ, de transit ou d’accueil. Le Mali est en même temps une terre d’émigration et une zone de transit pour de nombreux ressortissants des pays africains en route vers l’Europe. C’est pour contribuer à la gestion de la migration que Caritas Mali a inscrit ce thème dans son Plan Stratégique 2018-2023. Il termine son intervention en invitant les participants à mieux « comprendre la migration, ses causes et ses conséquences, ses enjeux et ses défis, pour mieux proposer des modes de sa gestion ».

Rappelons que pour l’église catholique du Mali, la migration est un aspect important de la pastorale, c’est pourquoi, elle a accueilli des migrants en détresse dans les structures qu’elle a créées. Des projets ont vu le jours dans les diocèses grâce à l’appui des partenaires de l’Église et d’autres organisations pour mieux répondre aux besoins des migrants et des personnes victimes de la traite des personnes. On peut citer : la maison du Migrant à Gao, la Maison d’accueil de Sévaré, le projet VIDES, le projet VIS, l’accueil dans les communautés religieuses, les initiatives locales d’accueil et de sensibilisation dans les paroisses, etc.

Caritas Mali a pu organiser cet atelier grâce au soutien financier de son partenaire Secours Catholique/Caritas France.

Jean Christophe