Première rencontre du comité de pilotage du PASAN_BKS 1821

Première rencontre du comité de pilotage du PASAN_BKS 1821

Le centre Abbé David TRAORE de Sébeninkoro a abrité du 28 au 29 septembre 2018, la première réunion du comité de pilotage du Programme 2018 – 2021 d’Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou, au Mali dénommé PASAN_BKS1821.

Premier du genre, cette rencontre du comité a regroupé pendant deux jours une quinzaine de participants que sont : le Secrétaire Général de Caritas Mali, les Coordinateurs des diocèses couverts par le projet, Bamako, Kayes, Ségou, le Coordinateur National de PASAN ainsi que les trois Chargés diocésains, les quatre partenaires, Caritas Norvège, Caritas Espagne, Caritas Innsbruck et Secours Catholique/Caritas France.

Après la prière d’ouverture, le Secrétaire Général de Caritas Mali, Théodore TOGO, a souhaité « tout particulièrement la bienvenue à l’ensemble des partenaires, Elisabeth FÖRG de Caritas Innsbruck, François AVELINE de Secours Catholique, Pablo Reyero AUBAREDA de Caritas Espagne et Robert HODOSI de Caritas Norvège qui viennent de très loin pour participer à cette première rencontre du comité de pilotage ».

À l’entame des travaux, Armand KASSOGUE, Coordinateur National du PASAN, précise que cette rencontre « vise globalement à contribuer à la réussite de la gestion de la phase de démarrage du programme, condition sine qua non de sa réussite globale ». Ainsi, il fallait, avec les partenaires, partager la même information et avoir la même compréhension des différents éléments du projet pour atteindre les résultats escomptés.

Les éléments qui ont animé les échanges sont entre autre, la validation de l’étude de référence ; la validation du plan de suivi évaluation assortie d’une décision de recruter un suivi-évaluateur spécialisé en sécurité alimentaire et nutritionnelle ; l’appréciation du rapport narratif et financier du premier semestre ; l’élaboration de canevas consensuels des rapports narratifs et financiers ; la révision du plan d’action et du budget pour l’année 2019 et enfin la formulation de recommandations pertinentes pour la gestion future du projet.

Il faut signaler que tous les points inscrits à l’ordre du jour de la rencontre ont été épuisés. À l’issue des échanges des recommandations pertinentes ont été formulées. Après lecture et amendement de ces recommandations les partenaires ont exprimé tour à tour leur satisfaction.

Robert HODOSI de Caritas Norvège, en prenant la parole, a exprimé toute sa satisfaction « d’être là ». Il a trouvé « très intéressant » sa première visite en terre malienne. S’agissant du projet il espère qu’il « sera efficace ». Il termine par remercier « les diocèses pour le travail déjà abattu ». Dans la même logique François AVELINE de Secours Catholique a également exprimé sa satisfaction par rapport à « la mise en place effective des équipes et à la qualité du travail déjà accompli » même s’il reste encore beaucoup à faire, souligne – t – il. Quant à Élisabeth FÖRG de Caritas Innsbruck, « la réunion a été bien préparée » ce qui lui donne un sentiment de confiance à ce projet. Tout en remerciant chaque acteur, elle apprécie que le projet ait « bien commencé malgré les difficultés ». À son tour, Pablo Reyero AUBAREDA de Caritas Espagne « remercie chaque acteur pour le bon travail effectué jusque-là » à travers la mise en place d’une « bonne équipe ». Il exhorte Caritas Mali et Caritas Norvège à prendre le lead du comité de pilotage. Pablo termine ses propos par un appel à « la vigilance, à être attentif » car « le plus important c’est l’action ».

Pour clore la rencontre le Secrétaire Général de Caritas Mali a transmis aux partenaires les salutations de la Conférence Épiscopale du Mali. Il affirme qu’à travers toutes ces actions « c’est Caritas qui gagne, c’est le peuple malien qui gagne ».

La prochaine rencontre du comité de pilotage va se tenir en février 2019.

La Cellule Communication

Caritas Mali

 

 

Réunion du comité de pilotage du Projet PASAN_BKS1821, discours du Secrétaire Général de Caritas Mali à la cérémonie d’ouverture

Réunion du comité de pilotage du Projet PASAN_BKS1821, discours du Secrétaire Général de Caritas Mali à la cérémonie d’ouverture

Le centre Abbé David TRAORE de Sébeninkoro a abrité du 28 au 29 septembre 2018 la première réunion du comité de pilotage du Programme 2018 – 2021 d’Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou, au Mali dénommé PASAN_BKS1821.

Nous vous livrons, en intégralité, le discours de Théodore TOGO, Secrétaire Général de Caritas Mali.

Madame Élisabeth FÖRG de Caritas Innsbruck ;

Monsieur François Aveline de Secours Catholique ;

Monsieur Pablo Reyero AUBAREDA de Caritas Espagne ;

Monsieur Robert Hodosi de Caritas Norvège ;

Chers Coordinateurs diocésains ;

Chers Chargés du programme PASAN ; 

Chers Collègues du Secrétariat National ;

Mesdames, Messieurs ;

Chers Participants ;

Bonjour

Je voudrais à l’entame de mes propos souhaiter la bienvenue à vous toutes et tous qui avez décidé de prendre part à la première rencontre du Comité de pilotage du programme 2018-2021 d’appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou : PASAN

Je souhaite tout particulièrement la bienvenue à l’ensemble de nos partenaires, Elisabeth FÖRG de Caritas Innsbruck, François Aveline de Secours Catholique, Pablo Reyero AUBAREDA de Caritas Espagne et Robert Hodosi de Caritas Norvège qui nous viennent de très loin pour participer à cette première rencontre du comité de pilotage.

Il faut rappeler que le Comité de Pilotage est un dispositif de gestion du programme mis en place en vue de la réussite du programme. Sa mission consiste à évaluer semestriellement la marche du programme en corrigeant les insuffisances constatées.

C’est l’occasion pour moi, de remercier chaleureusement tout ce qui, depuis la conception de ce programme, la négociation du financement jusqu’à son démarrage, ont d’une manière ou d’une autre, contribué à son existence. J’en profite pour remercier l’Abbé Noël SAMAKE, Coordinateur Diocésain sortant de Bamako qui nous quitte pour une mission dans le champ du Christ. Par la même occasion, je félicite le nouveau coordinateur, Ferdinand SISSOKO tout en lui souhaitant pleine réussite dans ses nouvelles fonctions.

Chers Partenaires

Mesdames et Messieurs                                                 

Aujourd’hui, le PASAN est une réalité. Des documents d’orientation et d’outils de gestion de programme sont disponibles. Du personnel compétents recruté, du matériel et des fonds sont mobilisés pour le succès du projet. Bien entendu, il reste encore des investissements à faire avant la fin de l’année pour relever davantage le niveau d’exécution du programme à tous les niveaux. Je pense notamment au recrutement d’un suivi-évaluateur qui paraît nécessaire pour la bonne gestion d’un tel programme.

Pour cette première rencontre du comité de pilotage qui se tient à 9 mois du démarrage du PASAN, le Coordinateur nous a proposé un programme de travail qui nous amènera à apprécier et à valider les documents de base qui nous ont été soumis.

Nous les analyserons avec la plus grande attention tout en corrigeant les insuffisances constatées. Au terme de nos travaux, nous espérons obtenir les résultats escomptés.

Sur ce, je souhaite pleins succès à la première rencontre du Comité de Pilotage du programme d’Appui à la Sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables dans les diocèses de Bamako, Kayes et Ségou (PASAN_BKS 1821).

Je vous remercie !

 

La Cellule Communication

Caritas Mali